Voici la dédicace de l’Enchanteur de René Barjavel :

« Aux bardes, conteurs, troubadours, trouvères, poètes, écrivains, qui depuis deux mille ans ont chanté, raconté, écrit l’histoire des grands guerriers brutaux et naïfs et de leurs Dames qui étaient les plus belles du monde, et célébré les exploits, les amours et les sortilèges, aux écrivains, chanteurs, poètes, chercheurs d’aujourd’hui qui ont ressuscité les héros de l’Aventure, à tous, morts et vivants, avec admiration et gratitude je dédie ce livre qui leur doit son existence, et je les prie de m’accueillir parmi eux. »

Modestement, héritière de tous ceux-là, et des filin aussi, je me revendique PASSEUSE. Je lis et j’écris, j’étudie pour mieux raconter. Je suis aussi la Dame du Lac parfois, à Brocéliande, puisque Viviane ne peut, dit-on, quitter les chênes de cette forêt de l’Imaginaire.

Bénédicte
Bénédicte

La Dame du Lac est Chasseresse aussi. J’aime porter l’épée, et m’en servir. J’aime que s’incarne en moi, Liath de Luachair, guerrière magicienne, qui avec sa sœur, Bodhmal, fit du jeune Demné, leur fils adoptif, un redoutable guerrier qui devint le grand roi Finn Mac Cumal ! Je me réclame doublement de la plume et de l’épée…

Publicités